Wall Street devient rouge au début de la semaine

Les bourses de New York ont commencé une semaine plus basse lundi avec beaucoup de résultats daffaires. Les investisseurs de Wall Street continuent de suivre l’évolution politique à Washington autour d‘un nouveau paquet d’aide à la couronne pour l‘économie américaine, ainsi que le nombre toujours croissant d’infestations de couronne dans le monde.

Peu de temps après son ouverture, l‘indice de Dow-Jones a enregistré une baisse de 1,2 % à 27 985 points. Le S&P 500, largement composite, a chuté de 0,9 pour cent à 3433 points et la jauge technologique Nasdaq a chuté de 0,4 pour cent à 11 503 points. En passant, les marchés de Wall Street ouvrent et ferment une heure plus tôt cette semaine en raison du début de l’hiver en Europe. Le week-end prochain, l‘heure d’hiver commencera également aux États-Unis.

Le conseiller économique de la Maison-Blanche, Larry Kudlow, a déclaré que les pourparlers entre les Républicains et les Démocrates au Congrès au sujet d‘un nouveau paquet de soutien sont plus lents, mais ils sont toujours en cours. Selon Kudlow, d’autres compromis sont nécessaires pour parvenir à un accord.

Les résultats de cette semaine proviendront de grands noms tels que le constructeur d‘avions Boeing, la société pharmaceutique Pfizer, la société de logiciels Microsoft, le conglomérat industriel General Electric (GE), le constructeur automobile Ford Motor, le constructeur de machines Caterpillar, le biotechnologue Gilead Sciences, le fabricant de motos HarleyDavidson, la chaîne de café Starbucks, le fabricant alimentaire Kraft Heinz et les compagnies pétrolières ExxonMobil, ConocoPhillips et Chevron. Surtout jeudi afterfair va frapper Wall Street avec des résultats d’Amazon, Apple, Twitter, Facebook et Google maman Alphabet.

Fabricant de jouets Hasbro a annoncé des chiffres trimestriels qui ne tombent pas bien, parce que la part a perdu 7 pour cent. Mattel, second de branche, a tourné à 2,6 pour cent.

La

chaîne de café et de beignes Dunkin‘ Brands a grimpé près de 16 pour cent après avoir rapporté que la société organise des discussions sur une reprise par la société d’investissement Inspire Brands, afin de disparaître de la bourse.