UCI interdit aux cyclistes de se câliner après la victoire

Julian Alaphilippe qui attrape son coéquipier Davide Ballerini fermement après sa belle victoire dans l‘Omloop Het Nieuwsblad. Ce sont souvent les plus belles images de cours juste après la fin, mais aussi interdites pour le moment.

L’ UCI, après toute lagitation autour de l’interdiction de certaines positions sur la moto, a imposé une interdiction de câlins après la ligne d‘arrivée. L’Union cycliste internationale poursuit ainsi la ligne du football. Par exemple, la Jupiler Pro League n‘a pas été autorisée à se tenir mutuellement pour célébrer un but depuis un certain temps, avec des amendes si elles le font.

Comme les joueurs de football, les coureurs professionnels, comme tous les employés de leur équipe, sont testés pour le coronavirus à intervalles réguliers. Donc, les chances qu’ils s‘infectent l’un l‘autre ou quelqu’un d‘autre sont assez petites. Mais l’UCI veut, encore une fois, montrer l‘exemple.

« En tant que médecin, je peux dire que le risque d’être infecté par ce comportement (étreindre, rouge) n‘est pas particulièrement élevé », explique Xavier Bigard, le patron médical de l’UCI, explique Cyclingnews. « Cependant, il s‘agit du message que nous voulons envoyer au monde, et plus particulièrement aux amateurs de cyclisme. A savoir, il est interdit de toucher d’autres personnes si nous voulons arrêter le virus. »