Trésorier de la FVD dans la brèche de Thierry Baudet : « Il nest pas un fasciste »

Olaf Ephraïm, trésorier du Forum pour la démocratie et numéro 6 de la liste des candidats à la Chambre des Représentants, sest joint à Thierry Baudet dans la rupture de plus en plus profonde du parti.

« Thierry a fait quelques déclarations provocatrices, comme nous le connaissons tous. Mais je le connais depuis plus longtemps et jose dire à la main quil nest pas fasciste, homophobe ou nazisymathizer. »

« Jaurais fui, avec des racines juives », écrit Ephraïm dans un communiqué que Baudet distribue via Twitter. Lancien chef du FVD parle de « meurtre de caractère ce matin à De Telegraaf ». Le politicien se réfère ainsi à une lettre dincendie de Nicki Pouw-Verweij, sénateur et numéro 3 de la liste, à ladministration du parti, qui est tombée dans les mains de ce journal. Pouw accuse Baudet de déclarations antisémites et racistes.

Selon Ephraim, Baudet était la fatigue de combat quand il a fait les déclarations. « Je nai vu aucun homme, jai vu un homme. (…) Personne na demandé à Thierry Baudet de sexcuser la même nuit, personne na exigé quil reprenne des mots. Personne na demandé sil partirait. »

Le trésorier affirme que Baudet a été « mal placé dans une mauvaise lumière ». « Cest très désapprouvable. »