Tom Coronel avec Les genoux hochant la tĂȘte le sable

Tim et Tom Coronel ont prĂ©sentĂ© leur nouvelle voiture pour la 43Ăšme Ă©dition du lĂ©gendaire Dakar Rally Ă  Huizen. Le Beast347 4.0, pour ĂȘtre exact.

La voiture a été améliorée sur plusieurs points sur la base de lédition précédente, tandis que le schéma de couleurs a changé. Le Rallye Dakar se déroule du 3 au 15 janvier en Arabie Saoudite.

« Nous avons eu une préparation intensive et maintenant, pour ainsi dire, notre premier Rallye Dakar est déjà derriÚre nous, alors que le vrai événement na pas encore commencé », se réfÚre à Tim Coronel, qui représente sa treiziÚme participation, évoque les nombreuses activités des membres de léquipe dans le garage.

La nouvelle voiture des frÚres est beaucoup plus légÚre que la précédente, surtout en raison des modifications à tous les tuyaux et réservoirs. « Nous avons pu économiser dix-huit kilogrammes de poids, et cest sans le contenu des tuyaux. Nous avons eu beaucoup de temps, alors nous avons vraiment tout mis sur une balance de cuisine. Je pense que nous avons gagné environ 140 kilogrammes au total. »

Un autre changement est quelque chose que les frĂšres jumeaux ont annoncĂ© plusieurs fois au cours des derniĂšres annĂ©es, mais qui en pratique nen est jamais venu. Cela va ĂȘtre diffĂ©rent : « Je vais conduire au moins la moitiĂ© de mille pour cent », dit Tom Coronel, qui commencera pour la septiĂšme fois. « Nous lavons dĂ©jĂ  appelĂ©, mais je me sens toujours bien quand Tim conduit. Maintenant, il ma forcĂ© Ă  moccuper de la moitiĂ© du cours. Oui, je trouve cela trĂšs excitant, je dis que trĂšs honnĂȘtement : je vais aller dans le sable avec des genoux hochant la tĂȘte ! Au cours des derniĂšres annĂ©es, jai traversĂ© tout avec Tim : jai senti chaque mouvement, chaque irrĂ©gularitĂ©. La seule diffĂ©rence est que je navais pas le volant entre mes mains, mais cest ce qui va se passer maintenant. Nous sommes tous les deux inscrits en tant que cavaliers. À mon avis, nous sommes uniques : il ny a pas dautre Ă©quipe qui puisse le faire. Et dailleurs : parce que nous avons tous les deux nos casques au fromage, personne ne peut voir qui conduit ! »