Seulement une fois tous les trois ans examens préventifs pour le cancer du sein

L Ă©tude de la population sur le cancer du sein est encore retardĂ©e en raison de lĂ©closion de couronne. Le secrĂ©taire dÉtat Paul Blokhuis (SantĂ©) est contraint de prolonger temporairement la pĂ©riode entre deux enquĂȘtes, de deux ans Ă  un maximum de trois ans.

L objectif consistant à examiner les femmes ùgées de 50 à 75 ans tous les deux ans na pas été atteint lan dernier en raison de la pénurie de personnel. Pendant ce temps, une moyenne de 2,5 ans sest écoulée entre les deux, rapporte le Rijksinstituut voor healthen milieu (RIVM), qui a conseillé la prolongation du délai.

L examen préventif est venu au début de cette année, au cours de la premiÚre onde de couronne, à rester complÚtement immobile pendant un certain temps. Il a été redémarré en juin, mais en raison des mesures de la couronne, la capacité est inférieure à ce quauparavant.

Différences régionales

Les problĂšmes ont causĂ© dimportantes diffĂ©rences rĂ©gionales, selon le RIVM, ce qui nest pas souhaitable. En prolongeant le dĂ©lai Ă  lĂ©chelle nationale Ă  une fois tous les trois ans, ces diffĂ©rences sont rĂ©duites. Cela crĂ©e Ă©galement de lespace pour former de nouveaux employĂ©s. « Cela signifie investir dans des capacitĂ©s suffisantes pour que les femmes puissent ĂȘtre invitĂ©es Ă  nouveau Ă  des intervalles plus courts Ă  long terme. »

Environ une femme sur sept a un cancer du sein dans sa vie. Lexamen de la population permet de dĂ©tecter la maladie Ă  un stade prĂ©coce, de sorte que la probabilitĂ© de succĂšs du traitement est aussi Ă©levĂ©e que possible. Chez les femmes qui y participent, des mammographies sont faites, des rayons X des seins. Ils sont jugĂ©s par les radiologistes. Sils constatent des anomalies, dautres recherches peuvent ĂȘtre faites.

Le RIVM a annoncĂ© jeudi que lenquĂȘte de population a rĂ©vĂ©lĂ© le cancer du sein chez plus de 6500 femmes lan dernier. Selon lInstitut de la santĂ©, les enquĂȘtes sur la population, qui existent aussi sur le cancer du col de lutĂ©rus et du cĂŽlon, sont des « programmes efficaces qui gĂ©nĂšrent dimportants avantages pour la santé ».