Recherche sur les abus rituels

La Chambre des reprĂ©sentants veut enquĂȘter sur la nature et lĂ©tendue des abus rituels. « Nous recevons beaucoup de signaux de la part des victimes et de la famille indiquant que cest un gros problĂšme », dĂ©clare Attje Kuiken, dĂ©putĂ© du Pvda. « Parfois, avec des dĂ©tails horribles, on ne peut pas ignorer ça. »

La Chambre des reprĂ©sentants a approuvĂ© une motion dans laquelle le PvdA, le GL et le SP demandaient une enquĂȘte indĂ©pendante sur la nature et lĂ©tendue des « abus sadiques organisĂ©s Ă  lĂ©gard des enfants ». Les expĂ©riences des survivants dabus rituels et de leurs thĂ©rapeutes doivent ĂȘtre impliquĂ©es dans la « dĂ©tection efficace de ces rĂ©seaux ».

Chick pense quil est grand temps dĂ©couter les histoires de victimes. « La derniĂšre fois que cela a Ă©tĂ© fait, cĂ©tait dans les annĂ©es 90. » Il linquiĂšte Ă©galement quen Allemagne de plus en plus de contes dabus rituels sonnent. « LĂ  aussi, qui fait actuellement lobjet dune enquĂȘte, nous ne pouvons pas rester derriĂšre. »

Dans la diffusion de lémission de radio Argos du 27 juin, il est devenu douloureusement clair que les victimes dabus rituels ne sont pas croyées. Argos a révélé des histoires dabus sexuels rituels, dans lesquels toutes sortes daspects macabres jouent un rÎle : rituels sataniques à la lumiÚre des chandelles

, torture, mais aussi le sacrifice rituel des bébés.