Randstad gribouille de coronadreun

Randstad a réussi à réduire la perte de chiffre daffaires au troisiÚme trimestre. Le géant temporaire montre une reprise, mais lentreprise craint le renouvellement des mesures de blocage dans de nombreux pays et lincertitude persistante dans léconomie.

« La situation sest rĂ©tablie graduellement au cours du troisiĂšme trimestre dans la plupart de nos rĂ©gions, et cela sest poursuivi dans les premiĂšres semaines doctobre », explique Jacques van den Broek. « Dans le mĂȘme temps, la visibilitĂ© est limitĂ©e par une incertitude macroĂ©conomique persistante et des signes rĂ©cents dun blocage partiel. »

Le chiffre daffaires de Randstad est tombé à 5,2 milliards deuros au troisiÚme trimestre, en baisse de 13 %. En conséquence, la perte de chiffre daffaires a été considérablement réduite, au trimestre précédent elle a perdu plus de 25 % et une perte nette de 57 millions deuros. Elle est également meilleure que les attentes des analystes, qui ont réalisé un chiffre daffaires denviron 5 milliards deuros.

La reprise est principalement en Amérique du Nord (-10%), en France (-16%) et en Italie (-10%). Cest là que le coup a été le plus dur au deuxiÚme trimestre. Les Pays-Bas (-17%) semblent toujours en retard, mais selon Van den Broek, cest parce que lentreprise a été moins touchée ici. En dessous de la ligne, un bénéfice de 104 millions deuros reste, soit environ un quart de moins quil y a un an.

Randstad sattend à ce que la reprise se poursuive au quatriÚme trimestre. Mais lentreprise souligne également lincertitude persistante et le renouvellement récent des mesures de verrouillage dans de nombreux pays. Selon Van den Broek, plus de 90 % de tous les travailleurs temporaires de Randstad qui sont devenus chÎmeurs à la suite de la coronaccrisis sont maintenant retournés au travail.