Près de la moitié des personnes de plus de 55 ans prévoient une valeur excédentaire de plus dune tonne

Près de la moitié des propriétaires de maison âgés de 55 ans et plus (45 pour cent) sattendent à avoir une valeur excédentaire de plus de 100 000 euros sur leur maison. Plus des deux tiers des personnes âgées qui ont une maison de marchand, malgré cette plus-value, veulent continuer à vivre dans la maison actuelle, peut-être en apportant un certain nombre dajustements nécessaires.

C est ce que dit De Hypotheker après des recherches auprès de plus de 2 000 clients. Selon le conseiller hypothécaire, les prix élevés des maisons pour près de sept propriétaires sur dix sur plus de 55 ans sont une raison de ne pas déménager. Ils trouvent ces prix « trop gorges ».

De plus, de nombreuses personnes de plus de 55 ans ne connaissent pas les possibilités de racheter leur valeur excédentaire.

De Hypotheker préconise donc davantage de personnalisation et dinformation pour les aînés ayant une plus-value, afin de stimuler le flux du marché du logement.

« Il y a de plus en plus de personnes âgées qui ont une valeur excédentaire coincées dans des pierres. Nos recherches montrent que de nombreux acheteurs de maisons plus âgées, en partie à cause de la surchauffe du marché du logement, nont pas lintentionchanger la maison actuelle par exemple contre une maison pour personnes âgées. Ils sont souvent très aptes et vitaux et aiment utiliser la plus-value comme complément à leur pension, comme coussin financier, ou pour les (grands) enfants », explique le directeur commercial Menno Luiten de De Hypotheker.