Pourquoi il sagit de la démission du Cabinet (et ce que cela signifie)

Que s‘est-il passé ?

Et cette affaire de paiement ?

Vous avez peut-ĂȘtre dĂ©jĂ  entendu parler de l’affaire de paiement. Mais qu‘est-ce qui s’est passé ? Si vous avez des enfants et que vous continuez Ă  travailler, vous pouvez obtenir de l‘argent du gouvernement pour payer les frais de garde d’enfants. C‘est ce qu’on appelle lallocation de garde d’enfants. Vous devez prendre soin de cela vous-mĂȘme : vous devez tout remplir et prouver. Plusieurs parents l‘ont fait, mais parfois ils ont fait une petite erreur. Par exemple, ils ont oubliĂ© d’envoyer un reçu.

Ladministration fiscale paie l’allocation pour garde d‘enfants, mais a constatĂ© que des erreurs Ă©taient parfois commises. Parce qu’il s‘agit de beaucoup d’argent pendant toutes ces annĂ©es, ils ont supposĂ© que les parents lavaient fait exprĂšs. Ils ont Ă©tĂ© accusĂ©s d’escroqueries.

Cela a eu des consĂ©quences majeures : les parents n‘avaient plus d’argent et devaient rembourser tout ce qu‘ils avaient dĂ©jĂ  reçu. La plupart d’entre eux ont eu de sĂ©rieux problĂšmes d‘argent parce qu’il sagissait de (dix) milliers d’euros qu‘ils avaient dĂ©jĂ  dĂ©pensĂ©s.

Tout cela s’est passĂ© il y a quelques annĂ©es. Les parents ont sonnĂ© la cloche Ă  l‘administration fiscale et Ă  plusieurs politiciens. On savait dĂ©jĂ  que de nombreux parents Ă©taient en difficultĂ© avec l’administration fiscale et divers ministĂšres, qui rĂ©glementent que les rĂšgles sont si strictes. Pourtant, pendant longtemps, rien n‘a Ă©tĂ© fait.

Finalement, un groupe spĂ©cial de dĂ©putĂ©s s’est penchĂ© sur la façon dont les choses pouvaient se passer si mal. Juste avant les vacances de NoĂ«l, ils ont Ă©crit un rapport Ă  ce sujet et leurs conclusions Ă©taient assez Ă©picĂ©es. Beaucoup de gens ont Ă©tĂ© blĂąmĂ©s : ministres, personnes qui travaillaient dans les ministĂšres et l‘administration fiscale, la Chambre des reprĂ©sentants et mĂȘme les juges. Ils auraient tous pu intervenir plus tĂŽt, mais ils ne l’ont pas fait.

Pourquoi tout le cabinet s‘arrĂȘterait-il ?

Le Cabinet est en dernier ressort responsable de ce qui s’est passĂ©. ImmĂ©diatement aprĂšs la prĂ©sentation du rapport, la question Ă©tait de savoir s‘ils devaient dĂ©missionner. Parties GroenLinks, PVV et SP veulent aussi que.

Cela signifie en fait que le Premier ministre Rutte et tous les ministres dĂ©missionnent en mĂȘme temps. Rutte lui-mĂȘme a dit qu’aprĂšs les vacances de NoĂ«l, maintenant, il allait seulement dĂ©cider cela et voulait le rĂ©soudre avec les parents d‘abord. Au cours des derniĂšres semaines, les ministres se rĂ©unissent rĂ©guliĂšrement pour se consulter.

Les partis qui font maintenant partie du cabinet (VVD, CDA, D66 et l’Union chrĂ©tienne) disent qu‘ils ne vont pas renvoyer un ministre, parce que dans le rapport tant de gens ont Ă©tĂ© blĂąmĂ©s et il est difficile de virer une personne pour cela. Ils choisissent donc de s’en aller ou de rester tous.

Et s‘ils dĂ©missionnent ?

Il vient d’annoncer une prolongation de la fermeture, asseyez-vous au milieu de la coronacrisis et puis manquer de cabinet. Pratique est diffĂ©rent. C‘est pourquoi les partis au cabinet doutent Ă©galement qu’ils dĂ©missionnent.

Mais si l‘un ou plusieurs des quatre partis pensent qu’ils devraient partir vendredi, alors les trois autres partis lentendent et le cabinet tombe.

Ça ne veut pas dire que le Cabinet est parti tout d’un coup. Le cabinet devient alors, avec un mot difficile, dĂ©issionnaire. Ça veut dire qu‘ils sont toujours en charge jusqu’Ă  ce que leurs remplaçants y arrivent. En tant que ministre, vous ne pouvez plus adopter de nouvelles lois, mais vous pouvez continuer Ă  gouverner le pays. En ce qui concerne les mesures de la couronne, rien ne change, sauf Hugo de Jonge n‘est plus un ministre, mais un ministre dĂ©misionnaire.

Le

fait qu’un cabinet devient dĂ©issionnaire se produit plus souvent. Par exemple, juste aprĂšs les Ă©lections, parce que plusieurs partis discutent encore qui est autorisĂ© Ă  entrer dans le nouveau cabinet sur la base des rĂ©sultats. Les Ă©lections de la deuxiĂšme chambre Ă©taient dĂ©jĂ  prĂ©vues pour mars de toute façon. Donc, le cabinet allait ĂȘtre dĂ©issionnaire Ă  coronatijd.