Police : mettre laccent sur la fin des partis illégaux au lieu des amendes

La police n‘a pas payé d’amendes lors d‘une grande fête illégale dans la nuit du samedi au dimanche à Hilversum parce que la police voulait se concentrer sur l’y mettre fin le plus tôt possible. Un porte-parole de la police vous le fera savoir si vous le souhaitez. Cette semaine, nous verrons si l‘organisation du parti peut être abordée par le droit pénal ou le droit administratif, affirme une porte-parole de la municipalité de Hilversum. « Le dernier mot n’a pas encore été parlé. »

Plus de trois cents partis venus de tout le pays étaient venus sur un chantier près d‘Anna’s Hoeve. La partie illégale était proche des pistes. « Nous voulions mettre fin à la fête dès que possible. La circulation ferroviaire a également été fermée. Les gens essaient de s‘enfuir à un moment comme celui-ci. Mais c’était un endroit dangereux dans le noir. On voulait que les gens sortent de là en toute sécurité. Ça ne veut pas dire que c‘est un plan pour une autre fête. Mais compte tenu des circonstances, nous avons maintenant procédé à cette évaluation et donc pas à des amendes », déclare une porte-parole.

Le maire Pieter Broertjes van Hilversum comprend le comportement de la police, dit-il lundi. Mais il ne comprend pas les organisateurs du parti. « Il désapprouve totalement une telle chose, surtout avec la couronne jouant féroce pour la deuxième fois. Nous étudions comment nous pouvons empêcher une telle chose à l’avenir », explique la porte-parole de Broertjes.

Le DJ à la fête et une femme qui a donné des coups de pied à un flic ont été arrêtés. Dans plusieurs autres endroits, les partis illégaux ont également été mis fin. En outre, des amendes ont été infligées pour violation des règles du coronare.