Neuf ans de prison pour violence sadique dans la famille Utrecht

Le tribunal dUtrecht a condamnĂ© un homme de 44 ans Ă  neuf ans de prison pour des annĂ©es de terrorisme sadique sa famille. À partir de 2007, lUfunchter a appliquĂ© des violences « excessives, frĂ©quentes et dĂ©gradantes » Ă  sa femme et Ă  ses enfants, selon le tribunal, qui a Ă©tĂ© punie dun an de plus que ce que demandait le ministĂšre public. Entre autres choses, le mari a forcĂ© sa femme Ă  manger et Ă  boire des excrĂ©ments de leurs enfants.

La femme a rapportĂ© en juin dernier, peu de temps aprĂšs que son mari lait poignardĂ©e Ă  la cuisse avec un couteau. La dĂ©claration et lenquĂȘte qui a suivi ont rĂ©vĂ©lĂ© toute une sĂ©rie d « actes exceptionnels, sadiques et cruels » selon le tribunal. Ainsi, lhomme a mis une pince dans la langue de sa femme, puis la tirĂ©e Ă  travers la maison pendant une longue pĂ©riode. Il a aussi versĂ© son eau bouillante sur ses seins.

Selon le rapport, le mari a forcĂ© trois enfants sur quatre Ă  maltraiter leur mĂšre. Les enfants ont souvent Ă©tĂ© tĂ©moins de ces atrocitĂ©s. Les enfants eux-mĂȘmes ont Ă©tĂ© maltraitĂ©s par lhomme. Entre autres choses, ils ont Ă©tĂ© battus avec une ceinture.

On ne sait toujours pas si le dĂ©fendeur souffre dun trouble mental. Il a refusĂ© toute coopĂ©ration dans toute enquĂȘte Ă  ce sujet. A cause de ça, le tribunal ne pouvait pas lui imposer de tbs. Le tribunal a dĂ©cidĂ© que le mari ne devrait pas contacter son ex-femme, ses enfants et sa famille dans les annĂ©es Ă  venir.

Selon les experts, il existe un risque de crimes dhonneur. Le tribunal a donc prononcĂ© une ordonnance de restriction et une mesure qui permet au mari dĂȘtre soumis Ă  des restrictions, par exemple en ce qui concerne les contacts avec sa femme et ses enfants aprĂšs la fin de la peine demprisonnement.