Lluck Katie Holmes voit la lumière dans « Le Secret »

Depuis la mort de son mari, Miranda (Katie Holmes) a lutté à travers la vie. Elle a des dettes très élevées, doit soccuper de trois enfants et naime pas du tout son nouveau petit ami. Mais peu importe comment les mauvaises choses vont, ça peut toujours être pire, la devise de la vie de cette malchance sonne.

Et en effet. Au début de The Secret : Dare to Dream, la jeune veuve monte aussi son pare-chocs devant un véhicule. Cependant, le conducteur Bray (Josh Lucas) la rassure. Il peut réparer la voiture. Et plus important encore, cette étrangère laisse Miranda et sa progéniture regarder le monde dune toute nouvelle manière.

Les pensées négatives ne font quempirer la vie, tandis que la positivité attire plus de positivité. « Nous obtenons ce que nous attendons », dit Bray. Pour Miranda, cest difficile à croire au début, mais le gourou de la positivité est imprégné.

La vadrouille chevronnée dirait probablement que Bray est une figure exagérée de Jésus. Quil parle dans la sagesse des tuiles, dans un drame qui est en fait trop doux pour croire. Et il y a quelque chose là-dedans aussi. Surtout quand lhistoire dans la conclusion est trop parfaitement lissée.

Pourtant, le Secret ne doit pas être négligé par cela. Ce film, basé sur le best-seller du même nom de Rhonda Byrne, offre des contre-gaz bienvenus dans un monde où la misère et le cynisme veulent parfois prévaloir.

✭✭✭ (3 sur 5)