L’entrepreneur technologique Steven Schuurman fait don de D66 millions d’euros, PvDD obtient 3,5 tonnes

D66 et le Parti voor de Dieren ont reçu un gĂ©nĂ©reux cadeau de lentrepreneur technologique et milliardaire Steven Schuurman pour leur campagne Ă©lectorale. Il a transfĂ©rĂ© 350 000 euros au PvDD cette semaine et D66 peut crĂ©dater jusqu’Ă  1 million d‘euros sur son compte bancaire. Le 45 ans Schuurman, qui est devenu riche avec, entre autres choses, l’introduction en bourse de la sociĂ©tĂ© de logiciels Elastic, dit dans le quotidien Trouw qu‘il veut soutenir les plans climatiques des partis avec l’argent.

« La crise climatique est l‘un des plus grands problĂšmes auxquels l’humanitĂ© est confrontĂ©e. Il y a une prĂ©cipitation vers une bonne politique climatique, je pense. Beaucoup de gens le ressentent », dit Schuurman au journal. « Aux Pays-Bas, il n‘est pas habituel de faire don de tels montants Ă  une campagne politique. Que cela soulĂšve des questions, je comprends. Je n’ai certainement pas passĂ© une nuit de crĂšme glacĂ©e. Mais en fin de compte, j‘ai la mĂȘme motivation que quelqu’un qui fait un don de quelques dizaines », explique-t-il.

« Je veux une vĂ©ritable solution Ă  la crise climatique. Et cette solution doit venir de la politique. Je ne suis mĂȘme pas membre des deux partis que j‘appuie. Je n’ai pas besoin dinfluence. Leurs plans climatiques m’ont plaidĂ© le plus, uniquement sur le contenu », a dĂ©clarĂ© le co-fondateur d‘Elastic qui a dĂ©veloppĂ© un logiciel pour rechercher de gros fichiers de donnĂ©es.

L’

homologue

D66 informe Trouw du don aprĂšs avoir acceptĂ© plusieurs conversations. « Nous voulons nous assurer que le donneur a les bonnes intentions. Cela ne devrait jamais conduire Ă  des contrefaçons », explique Sander Bus du bureau du parti. « Sa motivation est trĂšs claire. Il veut soutenir les plans climatiques D66. Nous prenons cela comme un gros compliment », explique Bus. Aussi le chef de campagne Lieke Keller du PvDD dit Ă  Trouw qu‘il est « trĂšs heureux » avec le don.

De tels dons aux partis politiques ne sont pas courants aux Pays-Bas. Les parties doivent rendre publiques tous les dons supĂ©rieurs Ă  4500 EUR. À D66, le plus grand don public d’un sympathisant Ă©tait de 25 000 euros lors des prĂ©cĂ©dentes Ă©lections de la DeuxiĂšme Chambre, rapporte Trouw. À cette Ă©poque, le VVD recevait Ă©galement un mĂ©gagift de 890 000 euros. Il provient d‘une fondation situĂ©e Ă  la mĂȘme adresse que le bureau du parti VVD. La question de savoir si les donateurs privĂ©s Ă©taient derriĂšre elle n’a pas Ă©tĂ© divulguĂ©e.