« Le VAR devrait rendre le football plus cohérent, mais ce n’est pas le cas maintenant. ‘

L‘entraîneur de la Sparta Henk Fraser a vu son capitaine Adil Auassar être expulsé dimanche après-midi par l’arbitre Serder Gözübüyük, après intervention du VAR. Le maître de pratique ne peut pas comprendre la décision de l‘arbitre. « Je suis pro-Var, qu’il n‘y ait pas d’idée fausse à ce sujet. Mais le point de départ du VAR devrait être que le football devient plus cohérent. Ce n‘était pas le cas en l’espèce », entame Fraser contre le Algemeen Dagblad.
« Gözübüyük ne voyait que le mouvement pas à pas d‘Auassar du VAR, et non ce qui l’avait précédé. Alors tu me manques le tableau dans les yeux. Si vous punissez l‘un, vous devez faire la même chose à l’autre. Ça ne s‘est pas produit. Il est mesuré en deux tailles », explique Fraser.
Auassar, après un duel avec le joueur Héracles Rai Vloet, n’
a pas compris la décision de Gözübüyük, comme son entraîneur. « Je ne suis au courant d‘aucun mal. Le football, c’est l‘émotion. Si vous allez déjà envoyer des joueurs pour cela, vous enlèverez toutes les émotions », explique le capitaine de la Sparta.
Grâce au carton rouge d’
Auassar, Héraclès a réussi à tirer une égalité hors du feu dimanche après-midi à Het Kasteel. De tous Rai Vloet fait égal 15 minutes avant le temps au nom d‘Héracles. Sparte reste coincé par la cravate sur trois points. L’équipe de Fraser est dix-septième.