Le ministre veut que le groupe dessai final 8 se poursuive cette année

Le ministre Slob veut que le test final de lenseignement primaire se poursuive cette annĂ©e. Sinon, un certain nombre d’enfants recevront des conseils scolaires infĂ©rieurs Ă  ce qu‘ils mĂ©ritent. Et ce sont gĂ©nĂ©ralement les enfants vulnĂ©rables, dit-il. Il a dĂ©jĂ  demandĂ© aux professeurs de donner aux Ă©lĂšves le bĂ©nĂ©fice du doute.

Entre autres choses, l’inspection de l‘Ă©ducation et les conseils scolaires exhortent Slob Ă  poursuivre le test final cette annĂ©e. C’est aussi lengagement de Slob, a-t-il dĂ©clarĂ© ce matin avant le dĂ©but du Conseil des ministres. Pour ce qui est de lui, il devrait ĂȘtre diffĂ©rent de l’annĂ©e derniĂšre, lorsque le test final Ă©tait dĂ» Ă  la couronne.

« Jugement riche »

Slob suppose que les Ă©coles primaires ouvriront de nouveau le lundi 8 fĂ©vrier et qu‘elles auront alors assez de temps pour prĂ©parer le test final. Il est toujours pris entre le 15 avril et le 15 mai. Le rĂ©sultat, ainsi que les conseils scolaires de l’enseignant, dĂ©termine le niveau de l‘enseignement secondaire auquel un enfant peut faire face.

En tout Ă©tat de

cause, le Ministre de l’enseignement primaire et secondaire a accordĂ© aux enseignants 14 jours de plus pour donner leurs propres conseils aux Ă©lĂšves qui n‘ont vu en ligne que pendant une partie de l’annĂ©e scolaire. Il leur a Ă©galement conseillĂ© de faire une Ă©valuation « prometteuse », en d‘autres termes : en cas de doute entre VMBO et HAVO, par exemple, aller pour le plus haut.

Slob a signalĂ© en dĂ©cembre que les Ă©lĂšves de la huitiĂšme annĂ©e scolaire derniĂšre ont reçu un conseil scolaire infĂ©rieur en moyenne parce que le test final n’a pas Ă©tĂ© effectuĂ©. Et que ce sont surtout les enfants de familles pauvres qui en ont Ă©tĂ© victimes. Il a ensuite qualifiĂ© le test de « deuxiĂšme objectif donné », ce qui permet aux Ă©lĂšves de dĂ©montrer qu‘ils peuvent gĂ©rer plus que ce que l’Ă©cole ne le pense.