Le maire na pas de réponse pour nuisance outlet Roermond

La

maire Rianne Donders van Roermond dit qu‘il n’a pas de solution aux nuisances causĂ©es par les chasseurs de bonnes affaires qui veulent visiter le centre de sortie de sa ville. Les rĂ©sidents locaux sont fatiguĂ©s de la foule et veulent que la municipalitĂ© intervienne.

« Nous ne pouvons pas entrer ou quitter le village Ă  des moments occupĂ©s. Les gens sont hostiles et nos places de stationnement sont utilisĂ©es, souvent par des voitures avec des plaques d‘immatriculation Ă©trangĂšres », explique Charlotte van Dijk-Pieters. Elle est prĂ©sidente du comitĂ© villageois Leeuwen, une ville de 1100 habitants dans la municipalitĂ© de Roermond, Ă  cĂŽtĂ© du centre de sortie. Au nom des habitants du village, elle sonne maintenant la cloche.

« Le jour de l’Ascension, nous avons comptĂ© pendant une heure combien de voitures passaient par Lions : c‘Ă©tait 261 voitures. Nous essayons d’y faire face le mieux possible, mais nous Ă©prouvons la nuisance dans la chair. Au cours des vacances et des vacances de printemps, combinĂ©es aux mesures de la couronne, il y a eu une Ă©norme rage d‘achat. »

Huit millions de visiteurs

Le point de vente reçoit environ huit millions de visiteurs par an. Cela conduit parfois Ă  des embouteillages, mais jamais autant que ce fut le cas le week-end dernier de PentecĂŽte. Des centaines, peut-ĂȘtre des milliers d’acheteurs ont utilisĂ© leurs jours de congĂ© pour conduire la voiture jusqu‘aux magasins du Designer Outlet. Parmi eux se trouvaient de nombreux voyageurs allemands.

Afin de respecter les mesures de la couronne malgrĂ© l’agitation, seul un nombre limitĂ© de personnes ont Ă©tĂ© laissĂ©es sur le site. De cette façon, la distance d‘un mĂštre et demi devait ĂȘtre mieux sauvĂ©e.

Dehors, ça a conduit Ă  de grandes nuisances. Les routes Ă©taient fermĂ©es et garĂ©es Ă  l’Ă©tat sauvage partout dans les quartiers autour du centre de sortie, Ă  l‘agacement des rĂ©sidents locaux.

Aucune mesure

Le quartier veut agir de la municipalitĂ© de Roermond, mais le maire Donders dit qu’il ne peut rien faire. « S‘il y a une mesure qui pourrait changer le comportement des marchands touristes, je l’utiliserais immĂ©diatement. Mais il n‘y en a pas », dit Donders. Le maire souligne que tous les magasins aux Pays-Bas peuvent ĂȘtre ouverts et le Designer Outlet ne fait pas exception.

Cependant, en coopĂ©ration avec le village de la marque, la municipalitĂ© tente d’avoir une emprise sur l‘afflux de visiteurs, dit Donders. Cela se produit, entre autres, en plaçant des panneaux Ă  cĂŽtĂ© des routes d’accĂšs. Cela met en garde contre la foule et des appels sont faits pour rester Ă  la maison surtout pendant les vacances, Ă©crit 1Limburg.

Pour les rĂ©sidents locaux, les intentions des Donders ne suffisent pas. Van Dijk-Pieters dit que les rĂ©sidents ne se sentent pas entendus et ne comprennent pas pourquoi les idĂ©es du village ne sont pas Ă©coutĂ©es. « En tant que municipalitĂ©, entrez en conversation avec les commerçants et les habitants de Leeuwen. Parle-nous. Nous ne voulons pas revivre cela. Nous sommes extrĂȘmement frustrĂ©s », dĂ©clare le prĂ©sident.