Julian Alaphilippe top favori pour Omloop Het Nieuwsblad ?

Le champion du monde de France Julian Alaphilippe est probablement considĂ©rĂ© comme le favori dOmloop Het Nieuwsblad samedi. « Moi ? Vous ĂȘtes incroyable. Ce nest que ma premiĂšre participation et jai eu un peu froid la semaine derniĂšre. Le soleil en Belgique est bon. »

Une citation de son coéquipier Yves Lampaert lors du Tour de la Provence il y a deux semaines : « Avec ces jambes, Julian est notre leader dans toutes les courses ».

Alaphilippe : « JĂ©tais bon au Tour de la Provence, mais nous nallons pas comparer ce parcours avec lOmloop Het Nieuwsblad ? Je nai jamais Ă©tĂ© ici avant. Jeudi, jai explorĂ© un petit morceau de la finale et pour le reste jai regardĂ© des images tĂ©lĂ©visĂ©es des Ă©ditions prĂ©cĂ©dentes. Ça semble ĂȘtre un cours ouvert pour moi. Mais moi top favori ? Pas du tout. Je ne suis mĂȘme pas le chef de lĂ©quipe. Nous commencerons par une Ă©quipe homogĂšne. Tout le monde commence sur un pied dĂ©galitĂ© et si ça devient un sprint, on compte sur Davide Ballerini. Tout le monde a faim. Quand jai regardĂ© autour de moi, je pense que je suis mĂȘme le plus calme de lĂ©quipe. Bizarre », dit le Français op Zoom.

Mat tartes

Que Alaphilippe ne se bombe pas comme un favori, a aussi à voir avec ce qui sest passé aprÚs le Tour de la Provence. « Jai dû attraper un rhume lors de la derniÚre manche, parce que je suis tombé malade. A cause du froid, je nai pas pu mentraßner correctement depuis quelques jours. Il est resté avec le vélo tranquille. Mon corps avait besoin de repos. Je suis donc heureux que le soleil brille ici en Belgique. Pour autant que je sache, cela narrive pas souvent en février. »

Alaphilippe offre un bon hĂ©bergement Ă  Ronse depuis novembre. « Cest vrai, mais sil te plaĂźt ne lappelle pas ma nouvelle maison. Cest un petit appartement oĂč je dors les jours avant les classiques, parce que je ne veux pas passer la nuit Ă  lhĂŽtel tout le temps. Pas plus, ni moins. »

Pourtant, lAlaphilippe est progressivement immergĂ©e dans la culture flamande, comme les gĂąteaux Ă  tapis. Lors de lexploration de jeudi, il en a mangĂ© un sur le Muur van Geraardsbergen. « Jai vu que mes coĂ©quipiers avaient passĂ© mercredi avant et je dois dire : vraiment agrĂ©able un tel mattentarte. Jen voudrais une de plus, mais malheureusement, il ny aura pas de temps pendant le parcours pour sarrĂȘter au sommet du Mur. »