ILT veut une action européenne contre les exportations de voitures anciennes vers lAfrique

L Inspection de lenvironnement et des transports (ILT) veut un plan europĂ©en pour arrĂȘter lexportation de voitures anciennes, cassĂ©es et polluantes vers lAfrique. Sur la base de ses propres recherches, linspection indique quau moins 20 000 voitures nĂ©erlandaises qui vont en Afrique devraient ĂȘtre dĂ©molies par an.

Les Pays-Bas exportent environ 250 000 voitures doccasion chaque année. 80 000 dentre elles ne satisfont plus aux exigences en matiÚre démissions et seraient démolies aux Pays-Bas. Un quart de ces voitures finissent en Afrique.

Presque tous les pays européens exportent des voitures vers lAfrique et, selon lILT, la qualité des véhicules dautres pays nest souvent pas meilleure. Cela se traduit par une augmentation des émissions de particules et de CO2 et des situations de circulation dangereuses. 80% des voitures qui vont chaque année en Afrique en provenance des Pays-Bas ne seront plus les bienvenues dans quinze pays dAfrique de lOuest dÚs lannée prochaine, en raison de leur faible qualité.

« Si nous agissons uniquement à partir des Pays-Bas, cela conduira à détourner le comportement des exportateurs vers dautres ports européens et contribuera peu à résoudre ce problÚme.

Notre rapport envoie un signal important selon lequel une action rapide et coordonnée est nécessaire », déclare linspecteur général de lILT Jan van den Bos dans une déclaration.

Le secrĂ©taire dÉtat Ă  linfrastructure et Ă  la gestion de leau Stientje van Veldhoven se joint aux paroles de Van den Bos. « Les Pays-Bas ne peuvent sattaquer Ă  ce problĂšme Ă  eux seuls. Cest pourquoi jappelle Ă  une approche europĂ©enne coordonnĂ©e et Ă  une coopĂ©ration Ă©troite entre les gouvernements europĂ©ens et africains. »

Une proposition de lILT consiste Ă  sadapter lĂ©galement lorsquune voiture est un dĂ©chet afin que le vĂ©hicule puisse ĂȘtre dĂ©montĂ© et recyclĂ© dans lUE. Le DĂ©partement de lenvironnement des Nations Unies (PNUE) indique quil est satisfait des rĂ©sultats de la recherche et quil coopĂ©rera avec les Pays-Bas en vue dune meilleure rĂ©glementation.

,