Coronavrees garde AEX en rouge

L‘ √©change d’Amsterdam est √† perte lundi apr√®s-midi. Les inqui√©tudes concernant les blocages en Europe se multiplient apr√®s laugmentation du nombre d’infections coronariennes. Surtout le cours de la cha√ģne de gym Basic-Fit est sous pression.

Vers 12h10, l‘indice AEX √©tait inf√©rieur de 0,6% √† 551,1 points. L’AMX a chut√© de 1,2¬†% √† 817,9 points. Les signes d‘√©change √† Londres (-0,3¬†%) et √† Paris (-0,5¬†%) sont √©galement devenus rouges. La Bourse de Francfort (-2,1%) a √©t√© abaiss√©e par le g√©ant des logiciels de l’entreprise SAP (-18%), qui a √©mis un avertissement de vente.

Aux Pays-Bas, le cabinet n‘annoncera probablement pas de blocage mardi. ¬ę¬†Une deuxi√®me crise √©conomique est de plus en plus probable¬†¬Ľ, a averti Simon Wiersma, analyste d’ING.

Les march√©s boursiers am√©ricains devraient s‘ouvrir plus de 0,8¬†% en baisse cet apr√®s-midi. Le nombre de mesures quotidiennes de la couronne aux √Čtats-Unis a atteint un record de 83 757 vendredi.

Coronavirus de la peur

Dans de nombreux pays europ√©ens, des restrictions suppl√©mentaires ont √©t√© introduites pour limiter la propagation du coronavirus. Dans le monde entier, dans 43 millions d’infections, 1,15 million de personnes sont mortes du virus selon les chiffres du Johns Hopkins Institute.

La livre britannique s‘est renforc√©e par rapport √† l’euro suite au report de dimanche √† mercredi de la date limite pour l‘accord commercial entre la Grande-Bretagne et l’Union europ√©enne.

Les

analystes regardent jeudi cette semaine, entre vingt r√©sultats trimestriels, lorsque la BCE explique sa d√©cision de taux d‘int√©r√™t et les grandes entreprises technologiques Apple, Amazon, Facebook et Google (Alphabet) sortent avec des chiffres. L’analyste Corn√© van Zeijl (Actiam) met en garde contre un √©ventuel amortisseur, car les gains technologiques restent en retard¬†: les b√©n√©fices doivent √™tre tr√®s forts jeudi pour r√©pondre aux attentes.

Prosus mène AEX

Dans linvestisseur technologique AEX Prosus (+1,5¬†%) a men√© les gagnants. Le producteur d’acier ArcelorMittal a gagn√© 1%. Les rumeurs d‘une acquisition de Tata Steel Nederland par le concurrent su√©dois et finlandais SSAB ont aliment√© la sp√©culation sur le march√©.

Les fonds √† puce ASMI (-2%) et ASML (-1%) ont souffert de l’avertissement de vente SAP. Le prestataire de services de paiement Adyen a √©t√© d√©class√© de 1,7%.

Le

taux de Royal Dutch Shell a chut√© de 1,1%. Les prix du p√©trole ont chut√© de 1,5¬†% en raison de lattente d’une baisse de la demande d‘or noir en raison des blocages. En passant, le journal britannique The Telegraph a rapport√© que l’ancien haut homme Charles Holliday du g√©ant minier BHP pourrait devenir le nouveau pr√©sident de Shell.

Appuyez sur Basic-Fit

Dans l‘AMX, Basic-Fit a √©t√© le plus grand perdant avec une baisse de 4,2¬†%. La cha√ģne des gymnases a enregistr√© une baisse de 14% du chiffre d’affaires √† 318 millions d‘euros au cours des trois premiers trimestres. Gymnases en France et en Belgique a d√Ľ fermer √† nouveau. La soci√©t√© est √©galement en train de reporter la construction de nouveaux clubs pour le moment. Basic-Fit maintient n√©anmoins son objectif de croissance de 1250 succursales d’ici 2022. G√™nant, mais aucune raison de paniquer, jug√© gestionnaire d‘actifs KBC dans une analyse. Degroof Petercam maintient ses conseils d’achat pour l‘action Basic-Fit.

Air France KLM (+1,3 %) a été la plus forte augmentation des fonds de taille moyenne. La filiale néerlandaise KLM risque de devenir un jeu de politique.

Coca-Cola European Partners, cot√©e localement, souhaite acheter son compagnon d’affaires australien Coca-Cola Amatil, dans le cadre d‘une transaction de 5,6 milliards de dollars. La part des partenaires europ√©ens Coca-Cola a augment√© de 0,8¬†%.

L’ Association des d√©tenteurs de titres (VEB) a averti les propri√©taires de certificats Rabobank (-1,5%). La banque a annonc√© deffectuer un paiement de toute fa√ßon. Mais la valeur de la r√©compense est limit√©e¬†: seuls les certificats sont imprim√©s, selon le VEB. ¬ę¬†Les investisseurs qui supposent que l’ancien avantage va reprendre peut √™tre riche¬†¬Ľ, a soulign√© le VEB, parce Rabobank a dit plusieurs fois apr√®s le retrait du paiement en Mars qu‘il n’y a aucune garantie pour le paiement.

Donnez un coup de pouce à vos connaissances et à votre richesse et inscrivez-vous à la Beleggersfair en ligne gratuite vendredi prochain.