Confronter le voleur à l’étalage coûte une opportunité qualificative au Koreman : « Ce n’est pas le plus intelligent »

Le marathon de laéroport de Twente était encerclé en rouge. Un peu au-dessus dEnschede, Björn Koreman a encore plus aiguisé son dossier personnel et convaincant pour les Jeux Olympiques.

Mais le cercle de son ordre du jour est devenu une croix. Koreman doit lâcher son défaut dimanche, il souffre toujours des conséquences de sa collision avec un voleur à létalage. Le regard est déplacé vers mai, loptimisme reste. « Jestime mes chances de Tokyo à 50%. »

Il y a quatre semaines, tu as essayé de garder un « grand gars » debout. Votre désabonnement est-il une conséquence directe de cela ? « Oui, cela a certainement quelque chose à voir avec ça. Jai laissé deux côtes cassées pour ça. Au début, nous pensions que cétait un muscle tendu, alors jai continué à mentraîner et jai couru un autre demi-marathon. »

« En conséquence, jai commencé à compenser beaucoup et toute ma « chaîne » gauche a été perturbée, pour ainsi dire. Jai des problèmes avec mon tendon dAchille, ce genre de chose. »

« Je souffre encore de mes côtes. Jespérais que ce serait parti un peu plus vite. Ça fait un peu plus de quatre semaines maintenant, mais je ne suis pas encore sans douleur. Quand je mets mes chaussettes, jen souffre encore. »

Peut-être une question méchante, mais regrettez-vous cette action ? « Ne le regrette pas. À ce moment-là, vous ny pensez pas. Ce voleur à létalage fait quelque chose qui nest pas censé le faire, et ma réaction a été de courir après ça. Pour garder un peu de foi en lhumanité, je suppose. Mais ça na peut-être pas été le plus intelligent de ma situation, non. Jaurais dû le faire juste après les Jeux olympiques. »

Trois coureurs sont autorisés à aller à Tokyo. Vous avez marché la quatrième fois avec 2.11.07. Comment estimez vous vos chances ? « À 50 pour cent. Nous devons courir très vite. Je dois ramper sous le temps de Bart (de Nunen, rouge.) pour avoir une chance. Il courait 2.10.16, donc jai besoin dune seconde par mile plus vite. Lors de mon précédent marathon, à Vienne, jai couru six minutes de mon RP, donc je suis persuadé quune minute est également réalisable. »

« De plus : à ce 2.11.07 jai couru les 15 derniers kilomètres en solo et jai gagné le marathon avec presque quatre minutes davance. Cela me donne beaucoup de confiance pour un marathon dans lequel jespère avoir des lièvres qui peuvent durer plus longtemps, ou dans lequel je fais partie dun groupe. »

Les

deux et trois sont des points de vue. Y a-t-il une chance que vous puissiez aller à Tokyo avec votre quatrième fois actuelle ? « Je pense que cette occasion est certainement présente. Avec ma victoire à Vienne, jai montré que je peux aussi concourir pour la victoire, quelque chose avec lequel je nai pas beaucoup dexpérience. Alors que les autres mecs ont 20ème. Khalid (Choukoud. rouge.) a tourné 23ème dimanche à Sienne. Cest une différence.

« Je pense que cela peut certainement être pris en compte par lAcadémie dathlétisme dans le choix de lun des deux points. Il examine également la performance entre eux et les conditions dans lesquelles vous avez marché. Cela dépend de beaucoup de facteurs. À cet égard, je suis aussi bon dans ce domaine. »

Où allez-vous essayer daméliorer le temps ? « Nous recherchons la meilleure option : Milan, Copenhague ou Autriche. De préférence aussi tard que possible, mais il ne devrait pas être trop proche des Jeux. À la fin du mois de mai, cest assez serré. »

« LAutriche est ma préférence. Jai fait un bon travail à Vienne, jai vécu en Autriche pendant un an et jy vais probablement à nouveau un stage de formation. Mais cela dépend aussi du champ, des lièvres et de choses comme ça. »