Après lentrée du couvre-feu : places tranquilles et rues, mais tourmente à Urk et Limburg Stein

Depuis le début du couvre-feu, les rues ont été tranquilles presque partout dans le pays. Habituellement les points bondés dans les grandes villes, comme la Grote Markt à Groningue, la place du Dam à Amsterdam et la gare centrale de La Haye, presque personne ne peut voir et les autoroutes sont presque vides.

Dans certains endroits, il y a eu une manifestation contre la mesure. À Rotterdam, Den Helder et Amersfoort, des groupes de manifestants étaient sur pied.

À Urk, une rue du coronat du GGD a été incendiée et des jeunes circulent autour du port en voiture. Le ME y a été convoqué, mais n‘a pas encore pris d’action.

À Rotterdam, plusieurs personnes ont été condamnées à une amende pour le Markthal parce qu‘elles ne voulaient pas partir au début du couvre-feu. En outre, quelques-uns ont été arrêtés. Après une demi-heure, il était calme là à nouveau.

Par exemple, il a été démontré à Rotterdam :

À Stein, Limbourg, des dizaines de jeunes ont lancé des feux d’artifice. La police a été appelée, mais en raison de la « taille du groupe et de la sécurité des passants », le ME a été appelé, dit un porte-parole de la police. Vers 22 h, les actions du ME se poursuivent toujours.

Un grand nombre d‘agents ont traversé un quartier résidentiel à Stein, Limbourg :

Jan Struijs, président de l’Association de police néerlandaise, a déclaré à Nieuwsuur qu‘il avait déjà reçu de nombreuses photos d’officiers de rues vides. « Je vais dans la nuit avec confiance, mais ce sera une longue haleine. »

Selon Struijs, les officiers ont reçu l‘ordre de faire respecter strictement. « Tout le monde doit savoir qu’il s‘agit d’une grave crise sanitaire et c‘est pourquoi les amendes sont rapidement condamnées. » Les enquêteurs extraordinaires ne sont pas encore compétents pour imposer des amendes. Cela va probablement changer lundi.

Dans la plupart des endroits du pays, il est calme dans les rues :

Le long de l’autoroute A2 près de Zaltbommel, la police a procédé à un grand contrôle immédiatement après le couvre-feu. Selon Omroep Gelderland, des dizaines de voitures de police ont été dressées à la pépinière De Lucht et 45 amendes ont été infligées aux automobilistes qui navaient aucune raison valable de se rendre sur la route.

D’ autres endroits, il est rapporté qu‘il reste calme. « Breda semble respecter le couvre-feu », a conclu le maire de Bredase Paul Depla à Nieuwsuur. Selon Depla, les policiers ont le contrôle total ce soir. « Environ 95 % des gens de la rue ont une déclaration d’employeur avec eux. »