André van Duin a gardé le cancer du côlon silencieux : « Ne résiste pas aux regards compatissants »

André van Duin (73 ans) a été opéré secrètement pour cancer du côlon à lAntoni van Leeuwenhoekziekenhuis à Amsterdam la semaine dernière. Lopération sest bien déroulée et le comédien et Heel Holland Bakt-présentateur est de retour à la maison.

Il y a exactement un an Van Duin a perdu son mari Martin Elferink (55 ans) à cause dun cancer des os. Il choisit donc de suivre le voyage en silence. « Ces regards compatissants, je ne peux pas les gérer », dit-il dans De Telegraaf.

Au cours des derniers mois, Van Duin a parlé de sa maladie au moins de gens possible. « Jaime que les gens se moquent de moi et pas de ça, quand ils me voient, ils pensent immédiatement : Oh, goss, son mari mort, son amie Corrie van Gorp et maintenant même le cancer. Puis vous devenez un si pathétique et vieux comédien. »

Sonnette

Selon Van Duin, il a découvert à la fin de lété que quelque chose ne allait pas. « Au risque que cela devienne journalisme des eaux usées : je me suis levé des toilettes et vous regardez en arrière. Là, jai vu un dodu de sang et ça ma fait sonner une sonnette dalarme. Et puis mon omnipraticien aussi. »

Après examen à lhôpital, une tumeur dans le gros intestin a été détectée. Contrairement à son mari lan dernier, les perspectives de Van Duin étaient favorables. La tumeur sest avérée très opérable, mais elle a dû se rétraire avant de pouvoir être enlevée. Au cours des derniers mois, Van Duin a suivi quatre cours de chimiothérapie.

« Je suis donc revenu à lAntoni van Leeuwenhoek, où jai tant de pas avec Martin », dit le comédien au journal. « Je connaissais le chemin là-bas, pour ainsi dire. Maintenant, cest moi qui est entré dans lusine médicale là-bas. »

« Nous sommes de retour. »

Van Duin a continué à travailler pendant les traitements. Il a donc présenté « juste » Heel Holland Bakt. « Les quelques personnes qui ont dû sen occuper savaient pourquoi une journée a été changée, mais la plupart dentre elles ne lont pas fait. Ils pensaient tout au plus à tout retourner ? »

Bien que la maladie y ait été coupée, Van Duin se porte bien dans les circonstances. Il va devoir le faire pour les prochains mois, mais il a plein de projets. « Aujourdhui est un mauvais jour, à cause de Martin. Mais heureusement, il y a aussi de bonnes nouvelles. Pour parler à Dik Voormekaar : « Oui, nous sommes à nouveau !  »