Ancien président français Sarkozy année en prison pour corruption

L‘ ancien président français Nicolas Sarkozy a été reconnu coupable de corruption. Le juge l’a condamné à trois ans de prison, dont deux sont en probation.

Les procureurs ont exigé une peine demprisonnement de quatre ans, dont il devrait purger au moins deux. On ne sait toujours pas si Sarkozy fera appel.

Le juge a déclaré au verdict que Sarkozy peut déposer une demande pour purger la peine à la maison avec un bracelet de cheville.

Sarkozy a été reconnu coupable de tentative de corruption de l’avocat général en 2014, et en échange d‘informations confidentielles sur une affaire pénale dans laquelle il a été mentionné, il a offert à ce Gilbert Azibert un emploi à Monaco.

Le juge l’a accusé lourdement parce qu‘il a abusé de son statut d’ancien président et, en tant qu‘ancien avocat, était « bien conscient » qu’il avait affaire à des infractions criminelles.

Sarkozy (66 ans) a été président de la France de 2007 à 2012.

victime

Dans sa déclaration au tribunal en décembre, Sarkozy a déclaré qu‘il était victime de mensonges. « Je n’ai jamais abusé de mon influence alléguée ou réelle », a-t-il dit. « Quel droit ont-ils de me mettre dans la boue comme ça pendant six ans ? N‘y a-t-il pas d’état de droit ? »

« Je ne pensais pas à la distance la plus éloignée que nous faisions quelque chose qui ne pouvait pas être fait », a-t-il déclaré en décembre. Il a également déclaré qu‘il n’avait reçu aucune information confidentielle de la part d‘Azibert.

Lors d’une enquête sur la campagne électorale de 2007, la justice a entamé les pourparlers de Sarkozy avec son avocat Thierry Herzog. De plus, il s‘est avéré que les deux faisaient encore d’autres appels, via un téléphone secret qui était sous un nom différent.

Il est

possible que Sarkozy ait été avoué à un moment donné que ce téléphone était branché, et c‘est pourquoi Azibert n’a pas obtenu le poste à Monaco à la fin.

Azibert était en procès avec Sarkozy et son avocat Herzog. Les deux avocats ont reçu la même peine que l‘ancien président. Ils ont aussi toujours nié les accusations.

Aucun extrait d‘evide’
L

avocat de Sarkozy dans l’affaire criminelle a déclaré dans son plaidoyer que toute l‘affaire est basée sur « des conversations sur les vaches et les veaux entre un avocat et son client ». Il n’y a pas de preuve, il n‘y a pas de déclarations de témoins, a-t-elle dit au juge.

Plus tard ce mois-ci, Sarkozy devra subir à nouveau son procès, avec treize autres. Il s’agit d‘allégations de financement illégal de la campagne présidentielle de 2012, qu’il a perdue au socialiste François Hollande.

Sarkozy est toujours populaire auprès des électeurs conservateurs de droite et joue un rôle important dans les coulisses.